Hoi An est une ville située sur la côte Est du Vietnam, au sud de Da Nang. Un des anciens ports commerciaux les plus importants de l’Asie du Sud-Est, elle est maintenant inscrite dans les incontournables touristiques, notamment grâce à la vieille ville inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Malgré le mélange effervescent de locaux et de touristes, cette ville n’en reste pas moins un véritable havre de paix. 

Hoi An, une ville apaisante

Hoi An n’a rien d’une grande citadine, mais elle n’a pourtant rien à envier à la folie et au bruit constant d’Ho Chi Minh. Si vous étiez dépendant des bus et taxis dans l’ancienne capitale, vous pouvez aisément tenter de louer un scooter sans craindre d’avoir un accident. Le vélo est également conseillé, c’est d’ailleurs ce que j’ai fait pendant deux jours et pourtant, je ne suis pas une grande sportive. Les routes sont relativement plates et accessibles. Du vieux quartier en allant jusqu’aux plages, laissez-vous guider par le paysage et perdez-vous dans les rizières. Pas d’inquiétudes si vous ne retrouvez plus votre chemin, les locaux vous aideront avec plaisir.

Sachez qu’il y a certaines spécialités culinaires à ne pas louper à Hoi An. C’est ici que j’ai sûrement manger les meilleurs sandwichs de tout le pays. C’est d’ailleurs en cherchant sur internet où manger que j’ai trouvé les célèbres bánh mì de Madame Lộc. Situé 15 minutes au nord de la rivière Thu Bon, l’endroit ressemble plutôt à un restaurant d’appoint qu’à un établissement renommé : un kiosque à sandwich, quelques tables dans une pièce vide et sans aucune décoration. Sous ses airs un peu stricts, Madame Khanh, du nom de son mari, ou la Reine du Bánh Mì, est une petite célébrité de la street food locale qui n’a vraiment rien à craindre de la concurrence.

J’ai commandé mon sandwich sans trop savoir à quoi m’attendre, puis j’ai été m’installer dans la petite pièce carrelée. J’ai tellement adoré cet endroit que j’y suis retournée deux fois (en deux jours seulement, oui oui), dont une où il ne lui restait plus rien. C’est pour dire à quel point la vieille dame a du succès !

Autre incontournable de Hoi An, le Cao Lau : à base de riz, de tranches de porc et d’herbes aromatiques, le tout servi dans un bouillon.  Il est uniquement vendu dans cette ville, aucune chance de le trouver ailleurs. Je vous conseille donc de le gouter au moins une fois pendant votre passage à Hoi An.

Les white roses sont des raviolis vietnamiens garnis avec des crevettes ou du porc et servis avec une sauce. Le plat ressemble à une fleur, doù son nom français de roses blanches. Tout comme le Cao Lau, le meilleur endroit pour en manger reste le marché central, mais vous en trouverez également dans les nombreux restaurants de la ville.

Que voir et que faire à Hoi An ?

Visiter la Vieille Ville

En vélo, à pied ou en pousse-pousse, déambulez dans les rues du vieux quartiers de Hoi An. Les maisons toutes aussi colorées les unes que les autres sont un appel à la photographie. Des centaines de lanternes en papier de soie sont suspendues dans toutes les rues, jusqu’au marché le long du fleuve où vous pourrez d’ailleurs en acheter. Ce marché est une véritable découverte des produits locaux mais aussi une gourmandise pour les yeux. Vous découvrirez aussi des monuments emblématiques de la ville : le pont pagode japonais, la maison Tan Ky, le musée des céramiques, la salle de l’assemblée Fujian, les spectacles ambulants de danse du dragon… Prenez également le temps de boire un verre dans les nombreux cafés tous aussi mignons les uns que les autres. Le vieux quartier de Hoi An, c’est un mélange réussi entre les traditions et la modernité des commerces des expatriés.

Le Pont Pagode Japonais

Le pont pagode, aussi appelé « Lai Vien », a été construit par les japonais afin de relier leur quartier Cam Pho à celui des Chinois, Min Huong. Chaque entrée possède une statut qui représentent l’année de début et de fin de la construction : le chantier a commencé l’année du singe et s’est terminé l’année du chien. C’est un endroit vraiment emblématique du Vietnam, on le retrouve d’ailleurs sur les billlets de 20 000 dongs.

La maison Tan ky

Pour visiter cette ancienne maison traditionnelle, vous devrez vous rendre au 101 rue Nguyen Thai Hoc, dans le vieux quartier. Il s’agit de la plus ancienne maison de Hoi An mais aussi la première a avoir été classée Monument Historique. Construite il y a 200 ans, la maison a abrité pas moins de 7 générations. L’entrée qui est située dans la rue Bach Dang servait à faire entrer les marchandises. La maison est divisée en 4 parties donc chacune à un rôle dédié. La première pour les marchands donc, la deuxième pour les repas, la troisième – la cour – pour se détendre, et la quatrième pour dormir, la chambre donc. La maison a été construite dans 3 styles différents : japonais pour le toit, chinois pour l’atrium, et vietnamien pour le reste. Mêlant différents savoir-faire, cette maison regorge de symboles et de d’histoires à déchiffrer.

Pour la visiter, vous devez acheter un pass qui vous donne accès à d’autres monuments.

Shopping : acheter des vêtements, chaussures et sacs sur mesure

Hoi An est également reconnue comme la capitale du shopping sur mesure. La ville grouille de boutiques où pour pourrez vous faire tailler une costume, une robe, un pantalon et même des chaussures en échange de quelques euros seulement. Les boutiques vous proposent généralement de choisir un modèle de coupe dans leur catalogue, mais vous pouvez également créer votre propre modèle et choisir le tissu qui vous plait. Comptez environ 24h pour la confection de votre vêtement ou paire de chaussures. Certaines boutiques vous livrent directement à votre hôtel. C’est le moment de vous faire un petit plaisir!

Le marché de Hoi An

Le marché couvert est vraiment un incontournable si vous voulez manger et découvrir les plats typiques du Vietnam, et les spécialités de Hoi An. Rien à voir avec un restaurant, il s’agit d’un banc en face de la vitrine dans laquelle vous pouvez voir tous les ingrédients qui composent votre futur plat. Vous devez aimer les rapports humains car vous allez certainement manger serrer contre un inconnu. Personnellement, j’adore ce genre d’endroits, qui ressemblent énormément aux restaurants d’appoint que l’on trouve dans les rues populaires, et où la nourriture est bien souvent meilleure en plus d’être bon marché.

Après avoir testé un plat vietnamien, baladez-vous dans l’autre partie du marché pour y sentir les odeurs des épices et des herbes aromatiques, puis aller faire un tour à l’extérieur puisque cela continue dans les rues alentours et le long du port. Vous y trouverez du poisson frais mais aussi un grand nombre de tailleurs, l’occasion de vous faire faire des vêtements sur mesure.

Les rizières de la route Hai Ba Trung

Le meilleur moyen de profiter de la vue est de louer un vélo ou un scooter (mais on vous recommande le vélo).  Au alentour de Hoi An, vous pourrez non seulement admirer les paysages des rizières mais vous approchez un peu plus de la vie quotidienne des vietnamiens. De l’île de Cam Kim, en passant par le village Water Coconut, jusqu’aux plages, il y a de quoi vous occuper toute une journée.

Le village écologique Tra Que

Tra Que est un village écologique tout prêt de Hoi An où vous pourrez admirer les anciennes méthodes de travail des paysans. C’est un endroit hors du commun et paisible. Profitez en pour devenir leur apprenti le temps d’une journée, ils seront ravis de vous accueillir.

MySon

My Son est un village qui abrite les ruines de plusieurs temps hindous. Détruits à la suite des guerres, il reste quand même de quoi vous occuper une journée, voire plus. Les temples se trouvent dans les grottes cachées au milieu des montagnes. C’est aussi un spot incontournable pour admirer la vue sur toute la ville jusqu’à Hoi An. Vous trouverez également des artisans sculpteurs aux alentours.

Le village des Pêcheurs

Des restaurants, de la nourriture fraîche, des barques rondes fabriquées en bois de coco appelées Thung … l’endroit idéal pour tout savoir sur la pêche traditionnelle et manger un délicieux repas. Si vous vous levez tôt et que vous êtes motivé, vous pouvez accompagner un pêcheur pour qu’il vous enseigne les pratiques.

Le village de Water Coconut

Des cocotiers à perte de vue, baladez vous le long de la rivière et joignez-vous aux familles vietnamiennes. C’est un endroit où on se réunit pour pic-niquer et passer du temps en famille ou entre amis. L’endroit était avant fréquenté par les femmes pour laver le linge et les enfants pour apprendre à nager.

Les plages Cua Dai et An Bang

Les plages de Hoi An ont pratiquement disparu à cause de la montée des eaux et du réchauffement climatique. Vous pourrez quand même trouver un endroit pour vous reposer et souffler un peu après toutes ces visites. Il y a beaucoup de vendeurs ambulants qui longent les plages.

Les îles Cham

Les îles de Cham sont un chapelet d’îles qui se trouve à environ 20 kilomètres de Hoi An. La végétation est magnifique et luxuriante.  Une seule de ces îles est habitée par des pêcheurs. Le temps d’une journée, vous pouvez vous balader et profiter des fonds marins.

Hoi An est une ville pleine de charme qui vaut le coup d’oeil. J’ai adoré me perdre en vélo dans les rizières et surtout me promener la nuit dans le vieux quartier et son marché plein de lanternes. Ces quelques jours de tranquilité ont été un véritable moment de réconfort avant de reprendre la route.

Commentaires

comments