Bologne, ville discrète de la province d’Emilie-Romagne, est célèbre pour son université, la plus vieille du monde, mais surtout pour ses fameuses tagliatelles al ragù : les spaghettis viennent de Naples, et la bolognaise est à bannir de votre vocabulaire italien. En arrivant à Bologne, nous avons découvert qu’elle abrite des secrets éparpillés un peu partout dans la ville. Une alternative amusante pour visiter la cité rouge.

1 / LA PICCOLA VENEZIA

Située dans la Via Piella, vous devez chercher une petite porte qui se fond dans le mur orangé. Depuis cette ouverture, vous pourrez alors découvrir ce qu’on appelle la Petite Venise – la Piccola Venezia en italien. Il s’agit en fait du Canale delle Moline, qui prolonge le Canale di Reno. Cette partie de la ville était avant considérée comme un port, et les canaux servaient à transporter les marchandises. Après la guerre, le centre a été reconstruit et les canaux remplacés par des routes. Il y a encore quelques points de vue pour admirer ce qu’il reste de l’ancienne ville et de ses canaux.

2 / PANIS VITA, CANABIS PROTECTIO, VINUM LAETITIA

Cette inscription latine signifie « Le pain est la vie, le cannabis est la protection, le vin est la joie ». Elle est inscrite sur un des plafonds de la Via dell’Indipendenza, sous les arcades. Cela remonte à une époque prospère de la ville, qui devait sa richesse à la culture du chanvre. Vous pourrez aussi admirer les nombreuses feuilles de cannabis dessinées autour. On dit qu’il y en aurait une avec 8 branches, mais nous ne l’avons pas trouvé …

3 / LA FONTAINE DE NEPTUNE

Rendez-vous sur la place centrale de Bologne – la Piazza Maggiore, et plus précisément autour de la fontaine de Neptune. L’histoire raconte que le sculpteur, Giambologna, voulait réaliser une oeuvre érotique. Mais comme cela lui a été refusé, il a réalisé la fontaine de Neptune en y cachant une petite touche personnelle. Pour la voir, vous devez reculer vers la Salsa Borsa tout en gardant votre regard posé sur la statut de Neptune. Vous pourrez alors distinguer, grâce à un effet d’optique avec son pouce, son pénis en érection.

4 / LE MUR DES CHUCHOTEMENTS

Ce secret est sans hésitation notre préféré. Toujours sur la Piazza Maggiore, se trouve le Palazzo Del Podesta, et ses arcades au centre. On dit que si vous vous placez dans un des angles et que vous chuchotez au mur, la personne située dans l’angle opposé pourra vous entendre très distinctement. Nous avons essayé et après quelques essais, ça a marché ! Pour l’histoire, ce mur permettait aux lépreux de communiquer ou de se confesser.

5 / LE TRE FRECCE

Le long de la Strada Maggiore, vous trouverez un ancien bâtiment qui est aujourd’hui un centre commercial luxueux, le Corte Isolani. Ce bâtiment est un des seuls à disposer encore de poutres en bois dans lesquelles sont plantées 3 flèches, le Tre Frecce. Il faut avoir l’oeil mais vous pourrez peut-être distinguer l’une d’entre elles. Plusieurs versions circulent mais la plus courante est que, autrefois, vivait là un seigneur que 3 malfrats voulurent tuer. Mais une jeune femme nue apparut à la fenêtre et les voleurs, distraits, ratèrent la cible.

6 / LE VASE BRISÉ DE LA TOUR ASINELLI

À coté de la Piazza Maggiore se trouve un autre incontournable de Bologne, les tours Asinelli et Garisenda. Au sommet de la tour Asinelli, la plus haute, se cacherait un vase brisé représentant la capacité de la ville à résoudre les conflits et maintenir une politique efficace. Il n’y a plus aucune trace de ce vase, mais nous vous conseillons tout de même de monter les quelques 486 marches pour admirer la vue panoramique.

7 / LA PLUS VIEILLE UNIVERSITÉ DU MONDE

Bologne n’est pas seulement célèbre pour sa sauce Al Ragù, la sauce bolognaise comme on l’appelle en France. Elle possède la plus vieille université du monde, et c’est dans ce lieu que se cache ce nouveau secret. Sur une table au sein du siège de l’université serait inscrit « Panum resis » qui signifie que la connaissance est la source de toute prise de décision. Il faudra y croire sur parole, car cet endroit n’est aujourd’hui plus accessible au public.

8 / L’OMBRE DE LUCIO DALLA

Lucio Dalla, chanteur et compositeur de jazz, était considéré comme une légende musicale à Bologne, sa ville d’origine. Il y a d’ailleurs des oeuvres à son effigie un peu partout dans la ville. Parmi elle, une ombre discrète que l’on ne remarque pas forcement, a moins de le savoir : au coin de la Via D’Azeglio et de la Piazza  dei Celestini, juste en face de l’église, se trouve un ombre dessinée au mur représentant Lucio Dalla avec son saxophone.

9 / L’ANCIENNE ROUTE ROMAINE

Vous le savez peut-être déjà mais Bologne, comme presque toute l’Italie, faisait partie de l’Empire romain. Aujourd’hui, il reste de nombreuses traces de cette époque un peu partout et plus ou moins exposées. À Bologne, vous pouvez apercevoir des ruines sous le sol en verre de la bibliothèque Sala Borsa, mais il y a un autre endroit ouvert au public et gratuit que peu de monde connait. Pour cela, vous devez aller à la Strada Maggiore et rentrer dans le magasin Roche Bobois. Expliquez que vous êtes à la recherche des secrets de Bologne et le vendeur vous montrera le chemin pour admirer les restes d’une ancienne route romaine.

Nous avons adoré partir à la recherche de tous ses secrets, une manière originale de visiter la ville. Nous n’avions aucun plan en arrivant à Bologne et en suivant ses énigmes nous avons fait le tour de la ville et des lieux incontournables. Certains disent qu’il est possible de visiter Bologne en une journée, mais nous avons apprécié de flâner pendant deux jours dans les ruelles de la ville rouge. Un vrai moment de détente après l’agitation de Florence.

Commentaires

comments