Pendant mon voyage en Asie, j’ai totalement halluciné face aux nombres de touristes qui se faisaient tatouer pendant leur voyage. Il faut dire que les prix sont alléchants, et qu’on peut se faire tatouer à n’importe quel coin de rue. Alors, se faire tatouer en voyage, bonne ou mauvaise idée ? Voici quelques conseils avant de sauter le pas, et mon expérience à Bali !

PREMIÈRE EXPÉRIENCE AVEC LES TATOUAGES ?

Se faire tatouer est un acte important. Vous l’avez déjà entendu un milliard de fois, mais un tatouage c’est pour la vie. Il vous conviendra peut être sur le coup, mais est-ce qu’il vous correspondra toujours dans 10, 20, ou 40 ans ? Mentalement, mais aussi physiquement : oubliez les tatouages sur le ventre ou sur les seins si vous avez l’intention d’avoir un enfant par exemple, et choisissez un endroit qui sera le moins touché par les signes de vieillesse et/ou les changements possibles de votre corps.

Vous n’aviez pas de tatouage, et vous avez soudainement envie d’en avoir un à force de voir tous les backpackers affichés fièrement leur nouveau motif obtenu au rabais ? Posez-vous les bonnes questions. Quand je ne serai plus dans l’effervescence de l’endroit et du voyage, est-ce que je ne vais pas regretter mon tatouage ? C’est un peu l’histoire du mec qui se réveille un lendemain de cuite avec un tatouage sur la fesse … Vous pouvez en rire, mais vous pourriez aussi le regretter amèrement.

Alors, pour savoir si vous prenez la bonne décision, demandez-vous simplement pourquoi vous n’aviez jamais pensé à faire un tatouage avant?

Mon expérience avec les tatouages

Entre le moment où je passais mes journées et mes nuits à éplucher les blogs de voyage en rêvant de tout plaquer, et le jour où je l’ai fait, il s’est écoulé environ 6 mois. A mi-chemin entre ces deux vies là, je me suis fait mon premier tatouage, et avec le recul, je trouve qu’il va parfaitement bien avec mon « nouveau » moi de voyageuse. A cette époque, j’étais un peu pommée : dans ma carrière professionnelle, dans ma relation amoureuse, dans ma ville, … dans ma vie en général. J’avais constamment l’impression de ne pas être à ma place, de passer à côté de quelque chose. J’avais envie d’un tatouage depuis des années, alors j’ai décidé un jour, et ça ne m’a plus lâché pendant des semaines, de me faire tatouer cette phrase sur les côtes : « If you don’t know where you’re going, any road will get you there », qui signifie « Si tu ne sais pas où tu vas, alors tous les chemins t’y mèneront ».

Ce tatouage était donc en parfaite adéquation avec ce que je ressentais à cette époque. Puis je suis partie en voyage, et cette sensation  a disparu. Pour autant, je ne regrette pas ma décision et j’aime toujours autant mon tatouage. Il me rappelle une époque de ma vie qui m’a permis d’avancer et d’être là où je suis maintenant. Il correspond aussi à ma manière de voyager puisque je prévois très rarement un itinéraire. Je me laisse porter au fil des jours et des rencontres.

Mais si c’était à refaire … je prendrais un peu plus de temps pour réfléchir. Je voulais tellement ce tatouage avant de partir en voyage que j’ai choisi mon tatoueur en fonction des dates disponibles. Les deux heures que j’ai passé avec lui m’ont paru affreusement longues. Il n’y avait aucun feeling entre nous et en plus d’avoir mal, je me sentais mal à l’aise. C’est quand j’ai fait mon deuxième tatouage que j’ai compris l’on ne choisit pas son tatouage mais son tatoueur.

OÙ ET COMMENT SE FAIRE TATOUER ?

Si vous avez vraiment envie d’un nouveau ou premier tatouage, que vous souhaitez profiter de ce voyage pour rencontrer un artiste en particulier, voici quelques conseils pour vous aider à choisir le bon tatoueur :

Faire un tour sur Instagram : en tapant #tatouage + le nom du pays ou de la ville, vous trouverez des photos des clients ou des tatoueurs eux-mêmes qui postent leurs œuvres. Si vous avez repéré un ou plusieurs tatouages qui vous plaisent, allez voir directement la page du salon. En général, chaque tatoueur a un style bien particulier. Si vous aimez toutes ces œuvres, vous limitez le risque d’être déçu !

Se renseigner sur les origines et traditions liées au motif choisi : certains pays sont réputés pour les tatouages. La Thaïlande et les tatouages bouddhisyes yanta, la Nouvelle-Zélande et les tatouages maoris, la Polynésie française … ces tatouages ont une signification très forte et font partie intégrante de la culture et/ou de la religion d’un peuple. Attention donc à respecter les traditions et à bien en comprendre l’enjeux. Il faut pouvoir être à la hauteur de son tatouage !

Discuter avec votre futur tatoueur : comme je l’ai expliqué plus haut, on choisit son tatoueur avant de choisir son tatouage. Il est important que vous gardiez un bon souvenir de cette expérience, et que votre tatoueur vous comprenne. S’il n’y a pas de feeling entre vous, passez votre chemin.

Vérifier l’hygiène du salon : cela est valable n’importe où. Cependant, il y a certains pays où l’activité de tatouer peut se faire par n’importe qui avec une simple aiguille de couture. Dans les pays où les mesures d’hygiène ne sont pas toujours respectées (en Asie du Sud-Est par exemple), vérifiez que vous ne jouez pas avec votre santé. Le tatoueur doit au minimum :

  • porter des gants à usage unique et ne pas toucher d’objets non stérilisés avec ceux-ci
  • désinfecter la peau
  • utiliser du matériel (aiguilles, serviettes, porte-aiguilles, …) à usage unique
  • ne pas manger ou fumer pendant qu’il vous tatoue
  • vous donner des instructions concernant les soins une fois le tatouage réalisé

 Mes tatouages à Bali et au Vietnam

C’est ainsi que deux semaines après être arrivé en Asie, à Bali plus précisément, j’ai fait un deuxième tatouage. J’avais déjà repéré l’artiste sur instragram et j’ai totalement adoré son travail. J’ai envoyé un mail et rendez-vous était pris quelques jours plus tard.

Une après-midi de septembre, j’arrive donc au salon Babayaga Tattoo à Canttu, tout prêt de Denpasar. Avec une heure de retard car nous nous étions perdu, j’étais dans un état de nerf incroyable et j’avais plus envie de jouer un match de boxe plutôt que de garder mon sang froid pour gérer la douleur. Et puis … j’ouvre la porte, et je tombe nez à nez avec Kimangel, mon tatoueur donc. Je ne sais pas combien il mesure mais à ce moment là j’aurais dit 2 mètres de haut, des tatouages old school partout, et des yeux bleus perçants. Pas du tout ce que j’avais pu imaginer en voyant ces oeuvres fines, délicates, graphiques. Je crois qu’il y a eu un moment de silence, ma pote qui m’avait rejoint d’australie m’a d’ailleurs dit un peu plus tard « J’ai cru que tu allais te faire dessus quand tu l’as vu » :p Bref, j’explique en anglais que je ne sais pas du tout ce que je veux, j’ai seulement l’idée de me faire tatouer tout le bras dans différents pays, mais surtout que j’adore son travail.

Il m’a regardé un instant et m’a dit « Quand je t’ai vu, j’ai pensé à quelque chose pour toi. Laisse-moi le temps de fumer une clope, et je vais y réfléchir encore un peu. » Puis il est revenu et à commencer à dessiner directement sur mon bras. J’ai tellement adoré qu’il a pu commencer presque illico à tatouer. Malgré la barrière de la langue, je me sentais totalement en confiance et j’avais l’impression qu’il me comprenait en silence. Je lui aurais volontiers confié mon bras entier si j’avais eu le temps et le budget.

Quelques semaines plus tard, je passais mes derniers jours dans le sud du Vietnam, sur l’île de Phu Quoc. L’avant dernier jour, avant mon départ pour le Cambodge, j’ai rencontré deux belges que j’ai accompagné se faire tatouer. Ça n’était pas du tout prévu, mais après avoir passé plusieurs heures dans le salon à discuter avec la copine du tatoueur, j’ai décidé de me faire un autre tatouage, plus petit cette fois. Elle et moi, nous avons des vies totalement différentes et pourtant nous nous comprenions avec tellement de simplicité. En lui racontant ma vie, j’ai réalisé à quel point ce voyage en solitaire me transformait et je voulais que cette rencontre reste gravée à jamais.

Vous avez toujours autant envie de ce tatouage après avoir lu cet article ? Racontez-nous votre expérience avec les tatouages en commentaire, et n’hésitez pas à nous envoyer une photo !

Commentaires

comments